Categories
blog

Ce n’était pas mieux après l’échauffement lundi et elle n’a pas commencé sa première ronde du 200.

Ce n’était pas mieux après l’échauffement lundi et elle n’a pas commencé sa première ronde du 200.

Il y a beaucoup d’experts qui disent que vous devez l’avoir, mais je regarde les équipes qui ont eu du succès et je ne pense pas que faire venir une seule grande personne va changer notre culture.

“Nous avons une façon dont nous voulons jouer et nous allons simplement continuer avec cela. En fin de compte, les gens jugeront si c’était efficace.”

André De Grasse, qui possède déjà une médaille de bronze au 100 mètres aux championnats du monde d’athlétisme de cette année, se disputera l’or au 200 m mardi. Et il sera accompagné du champion canadien en titre Aaron Brown.

Le sprinter de Markham, en Ontario, a remporté sa course en 20,08 secondes au Khalifa International Stadium de Doha, au Qatar.

«J’ai essayé de courir 150 mètres pour voir où j’en suis, et si je suis en bonne position, il suffit de naviguer [jusqu’à la ligne d’arrivée] et de me préparer pour [la finale] parce que c’est là que tout compte. », A déclaré De Grasse à Scott Russell de CBC Sports.

De Grasse, qui a remporté trois médailles aux Jeux olympiques de 2016 avant de subir des blessures aux ischio-jambiers à chacune des deux saisons suivantes, a été assez accessible à Doha.VidéoRegardez les championnats du monde d’athlétisme 2019De Grasse remporte l’argent au 200 mètres pour la deuxième médaille des championnats du monde

“J’essaie de faire savoir aux gens que je suis de retour. Beaucoup de gens doutaient de moi et me comptaient”, a déclaré le joueur de 24 ans avec un sourire. “Tu te souviens de l’année dernière? Personne ne voulait faire une interview avec moi après que je me sois blessé [et] maintenant tout le monde veut faire des interviews, donc je me sens plutôt bien à ce sujet.”

REGARDER | Andre De Grasse remporte une victoire convaincante en demi-finale:

De Grasse victorieux de sa demi-finale du 200 m, passe en finale

Des sports

Il y a 1 anVidéo2: 04Le Canadien Andre De Grasse termine 1er de sa demi-finale avec un temps de 20.08. 2:04

L’analyste de CBC Sports, Donovan Bailey, a déclaré que De Grasse était intelligent et qu’il n’avait aucun sens pour lui d’essayer de battre un record dans une demi-finale.

“Il y a certains athlètes qui culminent au plus haut niveau”, a déclaré Bailey, qui a remporté l’or olympique au 100e en 1996. “J’ai adoré le plus haut niveau et la compétition et André semble avoir pris une page de mon livre ici.

“Sa responsabilité est de bien gérer les courses et les rondes [de qualification, demi-finale et finale] afin qu’il ait un très bon couloir en finale et je suis certain qu’il le diffusera en finale.”

De Grasse est heureux que Brown, son ami et rival de sprint, fasse également partie du peloton de huit joueurs lors de la finale de mardi à 15 h 40. ET.

REGARDER | Brown: «Je dois juste creuser profondément et me battre. Tout le monde est fatigué ‘:

Aaron Brown sait qu’il a de la marge pour s’améliorer à l’approche de la finale du 200m

Des sports

Il y a 1 anVidéo0: 46Le Canadien Aaron Brown revient sur sa performance en demi-finale du 200m. 0:46 “Deux Canadiens dans la finale du 200 mètres, je pense que c’est la première fois de l’histoire, alors ça fait du bien”, a-t-il dit. “Demain, nous allons apporter notre match ‘A’ et nous espérons tous les deux monter sur le podium [de la médaille].” De Grasse sprinte vers le bronze alors que Coleman s’empare du titre mondial sur 100 m. mondes comme chance de rejoindre l’élite

Brown, âgé de 27 ans, a terminé troisième de la première des trois manches en 20.20 et a dû attendre pour voir s’il allait progresser.

“Je n’ai pas exécuté la course comme j’aurais dû”, a-t-il déclaré. “En sortant de la courbe, je suis devenu bâclé et je sais que mon entraîneur [Dennis Mitchell] va me donner une oreille attentive, mais je vis pour me battre un autre jour.”

Bailey a ajouté: “Je crois qu’il peut aller en dessous de 20 [secondes]. Au début de la saison et de la façon dont il a couru, je pensais qu’il serait également en lice pour les médailles [aux championnats du monde] alors espérons qu’il pourra le mettre en place pour la finale. “

Son compatriote Brendon Rodney n’a pas réussi à se qualifier avec son temps de 20,34.

“Je ne l’ai pas mis ensemble [dans la ligne droite], mais c’était mieux qu’une course dans [la chaleur de dimanche], donc je dois juste prendre les améliorations et m’appuyer dessus pour l’année prochaine”, a-t-il déclaré.

Lyles au premier rang poussé par Quinonez

Rodney, avec De Grasse et Brown, fera partie de l’équipe canadienne de relais 4×100 masculin qui courra une course de qualification vendredi.

«Nous pensons que nous pouvons gagner; c’est notre objectif», a déclaré Rodney, qui était membre de l’équipe de relais canadienne qui s’est classée sixième dans la finale de 2017. Un départ lent condamne les hommes canadiens au 4x100m aux relais mondiaux

Le numéro un mondial Noah Lyles, des États-Unis, s’est qualifié premier en 19,86 secondes et a été suivi de près dans sa course par Alex Quinonez, d’Équateur, en 19,95.

Le champion du monde en titre Ramil Guliyev, de Turquie, s’est également qualifié en 20,16.

Le Jamaïcain Yohan Blake, médaillé de bronze au monde en 2017, a inscrit 20,37 pour terminer 15e sur 22 coureurs.

Lalonde de Moncton 14e en finale de 3000 steeple

Geneviève Lalonde, de Moncton, au Nouveau-Brunswick, a terminé 14e dans la finale du 3000 mètres steeple féminin, enregistrant un temps de neuf minutes 32,92 secondes.

“Le but principal de venir aux championnats du monde est de performer et malheureusement aujourd’hui mes jambes ne l’avaient tout simplement pas”, a-t-elle déclaré. “Je n’ai pas bien franchi les barrières, pas bien. Je suis un peu déçu mais je suis arrivé aux championnats du monde en comment recharger son compte 1xbet en cote d’ivoire finale.

Lalonde, qui n’a pas terminé sa course lors de la finale de la Diamond League le 29 août à Zurich, a terminé 13e de la finale mondiale 2017 en 9: 29,99.

Elle a ouvert sa saison en plein air le 25 mai avec un record canadien de 9: 29,82 à Shanghai, mais elle n’est revenue dans cette fourchette que lors de la course de qualification de vendredi lorsque Lalonde a réussi un temps de 9: 30,01. 

REGARDER | Lalonde: “ Beaucoup de travail à faire ” avant les JO 2020:

Geneviève Lalonde évalue sa performance en finale du 3000 mètres steeple

Des sports

Il y a 1 anVidéo2: 06La Canadienne Geneviève Lalonde récapitule sa 14e place. 2:06

Emmanual rebondit pour se qualifier pour les demi-finales du 200 féminin

Forte d’un bon départ dans sa course de 200 mètres, Crystal Emmanuel a terminé 19e sur 24 qualifiés pour les demi-finales féminines, mardi, aux championnats du monde d’athlétisme.

Le résident de Toronto a franchi la ligne d’arrivée en 23,00 secondes après son arrivée à Doha, au Qatar, tout juste après un meilleur score de la saison de 22,87 lors de la finale de la Diamond League à Zurich.Diamond LeagueCrystal Emmanuel vise un doublé en sprint pour les championnats du monde 2019

Emmanuel, qui a terminé avec 22,60 pour une septième place lors de la finale mondiale 2017, a terminé quatrième d’un groupe de six pour se qualifier en dehors des trois premiers dans chacune des six manches.

REGARDER | Crystal Emmanuel chronomètre 23,00 secondes dans sa course de 200 mètres:

Crystal Emmanuel passe aux demi-finales du 200 m aux championnats du monde d’athlétisme

Des sports

Il y a 1 anVidéo2: 56Le Canadien Crystal Emmanuel passe en demi-finale avec un temps de 23.00. 2:56 Les 22,89 d’Emmanuel le mois dernier au Pérou étaient bons pour la quatrième place aux Jeux panaméricains. En juillet 2017, elle a réussi un temps de 22,50 lors d’une compétition en Irlande pour battre le record canadien de 22,62 établi par Marita Payne-Wiggins – la mère du joueur canadien de la NBA Andrew Wiggins – en 1983. Le grand marathonien Gebrselassie affirme que les athlètes auraient pu mourir à cause de la chaleur. aux mondes de Doha

La demi-finale de mardi est prévue à 14 h 35. ET au stade international de Khalifa.

Emmanuel, 27 ans, n’a pas réussi à se qualifier pour la finale du 100 féminin dimanche, affichant un temps de 11,29, juste en dessous de son 11,16 SB.

«Je dois rester concentrée et prendre une course à la fois», a-t-elle déclaré à Scott Russell de CBC Sports.

Schippers, champion du monde en titre, blessé

La sprinteuse néerlandaise Dafne Schippers ne défendra pas son titre 200 à cause d’une blessure.

Schippers, 27 ans, a mis un muscle adducteur à rude épreuve en demi-finale du 100e dimanche et n’a pas couru en finale. Ce n’était pas mieux après l’échauffement lundi et elle n’a pas commencé sa première ronde du 200.

Une souche de muscle adducteur est une blessure aiguë aux muscles de l’aine à l’intérieur de la cuisse.

Schippers, qui est interrogé pour le relais 4×100, a remporté l’épreuve aux championnats du monde en 2015 et 2017 et a remporté une médaille d’argent olympique entre les deux à Rio.Les Canadiens semblent prêts à revenir sur le podium aux championnats du monde d’athlétisme De l’absence de Semenya à la quête du record de Lyles , 8 histoires à suivre dans les mondes de l’athlétisme

Ailleurs, Blessing Okagbare a été disqualifié du 200 pour la deuxième fois.

En raison d’une confusion de la part de la fédération de piste de son pays, la sprinter nigériane a été initialement disqualifiée après ne pas se présenter pour les 100 qu’elle n’avait jamais eu l’intention de courir. Ce n’est qu’après un appel et une longue attente que Blessing a découvert qu’elle était de retour.

Mais quand elle est arrivée à la course, elle a été disqualifiée pour avoir quitté sa voie.

Gleadle ratera la finale du javelot féminin

Liz Gleadle de Vancouver s’est améliorée avec chacun de ses trois lancers lors de la ronde de qualification du javelot féminin lundi, mais ne concourra pas pour une médaille pour la première fois en trois participations aux championnats du monde.

Le dernier lancer de 60,17 mètres de l’athlète de 30 ans l’a placée 16e dans le peloton des 31 et de peu derrière Irena Sedivá (60,90) de la République tchèque, qui a assuré la 12e et dernière position pour la finale de mardi à 14 h 20. ET.

REGARDER | L’athlète vétéran Liz Gleadle dans une jeune équipe canadienne:

Elizabeth Gleadle sur ne pas passer à la finale du javelot

Des sports

Il y a 1 anVidéo1: 23Elizabeth Gleadle du Canada revient sur sa performance au javelot. 1:23

«Je suis vraiment déçu à ce sujet», a déclaré Gleadle, qui a remporté l’or à la Pan Am en 2015 et l’argent cette année. «Malheureusement, j’ai été un peu court-circuité dans l’échauffement et je n’ai pas pu obtenir autant de lancers que je le voulais.

«J’avais pris quelques jours de congé exprès pour me reposer et être prêt et je ne me suis pas autant activé que je l’aurais souhaité. Mon dernier lancer était techniquement génial, mais je ne pense pas que mon système nerveux était encore assez allumé. “

Gleadle est entrée dans les championnats du monde après avoir dépassé 63 mètres dans trois de ses quatre épreuves précédentes, y compris un record de la saison de 63,77 au Défi mondial de Zagreb en Croatie le 3 septembre. Elle a lancé 63,40 à Montréal pour un titre canadien à la fin juillet et 63,30 le août. 9 pour une médaille d’argent aux Jeux panaméricains au Pérou.

Gleadle a terminé 11e de la finale mondiale 2015 à Pékin et 12e deux ans plus tard à Londres.

Stiverne du Canada et Price éliminés en 400 manches

La coureuse canadienne Aiyanna-Brigitte Stiverne ne participera pas aux demi-finales du 400 m féminin malgré un temps plus rapide que deux des 24 qualifications.

La native de Laval, au Québec, a réussi un temps de 52,03 secondes dans la course de lundi, devant Sada Williams (52,14) de la Barbade et Lada Vondrova (52,23) de la République tchèque.